Au fait, j'ai découvert il y a quelques mois, les panisses. Toutes les personnes de mon entourage à qui j'en ai parlé m'ont traitée d'ignare quand j'ai avoué que je ne connaissais pas. C'est que, tout bon provençal qui se respecte se doit de manger régulièrement des panisses. En même temps, ma mère, bien qu'elle nous ait élevé ici, ma soeur et moi, est Tourangelle... et surtout elle n'y connaît pas grand chose en cuisine, il faut l'avouer, même si elle s'y met franchement depuis quelques années ! Du coup, j'ai eu une éducation plus blanquette que farigoulette !

      Mais je me suis renseignée et j'ai donc appris qu'il s'agit en fait d'une spécialité italienne connue dans le sud-est de la France. De la farine de pois chiche est amalgamée avec de l'eau et de l'huile d'olive, façonnée en boudin, détaillée en tranches et frite. C'est un peu le principe de la polenta de châtaigne corse. Bon, c'est vrai que c'est un peu lourd préparé comme ça, alors je préfère appliquer un peu d'huile d'olive au pinceau et faire dorer les tranches au four. Pour ce qui est du boudin, je l'achète tout prêt au rayon traîteur du supermarché.

     A l'arrivée, ça donne un plat sympa, à accompagner de salade ou à manger à l'apéro. On peut aussi le faire dorer en ajoutant du fromage ou des poivrons à l'huile dessus. Ça change des gnocchis à la romaine ou même des blinis.

Panisses