Chose promise, chose due, voilà la première recette de la rétrospective 2010 : la galette de Pérouges. Il y a quelques années, des copains de Lyon nous avaient emmenés, l'homme et moi, nous balader dans les ruelles de Pérouges, petit village médiéval de l'Ain, nous vantant une galette mystérieuse qu'ils n'avaient finalement pas goûtée sur place. " Pas faim " avaient-ils dit. Comme si on avait besoin de ça pour manger.
      C'est, en fait, une sorte de tarte au sucre montée sur une pâte à brioche très fine, un vrai délice. Et puis, entre la galette des rois et les crêpes, faudrait pas que le foie perde l'habitude...


Galette_p_rouges_1


Galette de Pérouges : 200 grammes de farine, 200 grammes de beurre 1/2 sel pommade, 1 œuf, 100 grammes de sucre, 10 grammes de levure de boulanger fraiche, 10 cL d'eau tiède, zeste de citron (facultatif).

Délayer la levure dans l'eau. Mélanger 125 grammes de beurre, 30 grammes de sucre, l'œuf, le zeste puis ajouter la levure dans son eau. Verser ce liquide dans la machine à pain et ajouter la farine. Lancer un programme " pâte " ou un programme " huile de coude " pour ceux qui pétrissent à la main. Laisser lever deux heures à température ambiante.
Étaler la pâte en rond très finement et replier les bords pour empêcher les fuites de garniture. Disposer le beurre restant en petites parcelles et saupoudrer du reste de sucre.
Enfourner à four très chaud (250°) et laisser cuire 10 minutes. Elle est prête quand elle est bien dorée. Sortir et vaporiser  légèrement d'eau froide pour lui donner un aspect brillant.
Déguster encore tiède.