Souvent, quand je m'ennuie, je vais errer dans ma cuisine. Et là, à chaque fois, une lubie me prend. Généralement, l'homme, entendant du bruit, se pointe et me regarde en haussant les sourcils.

L'HOMME (inquiet) : Qu'est-ce que tu fais ?

MOI (penaude) : Ben, du fromage.

L'homme reste alors silencieux, me regarde, l'air à la fois amusé, désarçonné, dépité... J'entends tout son coeur hurler à l'intérieur de son petit corps : "Mais ma pauvre fille, y en a à Carrefour du fromage !"

Décidemment, les hommes ne comprennent rien !

Fromage frais : 1 litre de lait frais entier, 1 citron.

Faire bouillir le lait et baisser le feu. Ajouter le jus de citron cuillère par cuillère jusqu'à ce que le lait caille. Laisser tiédir et verser dans une passoire doublée d'une mousseline humidifiée (des carrés de gaze empilés pour moi). Presser, nouer le linge et laisser égoutter jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de liquide. Réserver au frais.

Fromage_maison_1

Ensuite, plusieurs solutions s'offrent à vous :

  1. Vous disposez d'une cave à fromage, vous pouvez alors saler la bête pour l'entreposer quelques semaines.

  2. Vous découpez des morceaux pour les faire paner dans un mélange de chapelure et de flocons de pommes de terre.

      J'ai opté pour le second choix car j'attends de faire fortune avec mon boulot d'instit pour me payer une cave à fromage !

Fromage_maison_3  Fromage_maison_4

      En même temps, j'me demande bien pourquoi je vous raconte ça. En fait, c'était gustativement inintéressant. La prochaine fois, je tenterai en ajoutant de l'ail et des fines herbes au caillé, ce sera peut-être mieux...