Avec ma moitié nous ne sommes pas gros. Toutefois, nous nous en donnons les moyens et depuis le temps que je le connais, à y réfléchir, son bidon s'arrondit (et mes fesses aussi mais bon, je ne les vois pas, elles sont derrière !). A ce train là, de deux moitiés on ferra deux entiers. Je n'y peux rien, je n'ai pourtant pas de sang italien, mais j'adooooore le voir manger. Donc, quand il me dit hier soir "je me ferais bien un burger", ni une ni deux, je me suis mise à faire des petits pains à hamburger (vus sur un forum du site Supertoinette)... et j'ai bien fait. Non rien de rien, non je ne regrette rien : ça n'a quand même rien à voir avec ces horreurs de petits pains tout faits ou avec les fast-food. Le résultat : des hamburgers copieux (oui énormes, j'avoue. Mais au moins, l'homme n'en mange qu'un), pas mous ni secs, pleins de goût et surtout bien moins de sauce donc moins gras donc j'en suis arrivé à me dire que c'était bon pour notre santé.

Pains à hamburger (pour 8 pains, moi j'en avais fait 6 mais c'était limite de la taille du pain à pan bagnat) : Mettre dans la MAP 180 grammes de lait tiède, 20 grammes de levure fraîche, 120 mL d'eau, 30 grammes de beurre fondu, 1 oeuf, 1 cuillère à soupe de sucre, 1 cuillère à café de sel et 600 grammes de farine. Laisser pétrir et lever une fois. Sortir la pâte sur un plan fariné et la partager en 8 boulettes. Les applatir sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé. Laisser lever sur un torchon pendant encore une heure. Vaporiser d'eau et recouvrir de graines de sésame, enfourner à four chaud (250°) pendant 15 minutes.

Pains___hamburger

      Et comme c'était finalement assez diététique (c'est bon la honte), je me suis dis qu'on pouvait rajouter quelques potatoes : 5 patates moyennes coupées en grosses tranches mélangées (dans sachet plastique) avec un filet d'huile, poivre et herbes de Provence. 30 minutes à 200° et c'est réglé. Ne pas trop vouloir les faire dorer sinon ça sèche !

Frites_au_four_2

Pour les burgers : mimolette, tomates, salade, cébettes et, je l'avoue, une chouille de mayo pas maison du tout. Personne n'est parfait !