Et enfin, pour le dessert, c'était Paris-Brest. J'ai utilisé la recette de Mercotte en y apportant quelques modifications.

Paris-Brest (pour une douzaine de Paris-Brest individuels ou un très - trop - gros gâteau, voire deux en fait) : J'ai testé la pâte à choux de Mercotte mais j'ai trouvé qu'elle levait moins que la mienne (celle que j'utilise pour les profiteroles). Il y avait moins de trous et donc moins de crème dans les gâteaux. La prochaine fois, je garderais donc ma recette. J'ai formé des couronnes à la poche à douille, les ai parsemées d'amandes et enfournées pour environ 40 minutes à 200°.

Couronne_p_te___choux_3

Pour la crème, il faut dissoudre une feuille de gélatine détrempée dans 40 grammes de crème fleurette chaude. Ensuite, j'ai fait fondre 125 grammes de Pralinoise. J'ai ajouté un sachet de pralin (type Vahiné) à la préparation. J'avais préparé 400 grammes de crème fouettée (à base de crème fleurette) et j'y ai ajouté la préparation pralinée à la spatule cuillère par cuillère. On monte les gâteaux et hop, au frigo en attendant de servir. Ma crème était moins mousseuse que la traditionnelle Chantilly pralinée mais plus dense et plus forte en goût ; j'ai préféré, mais ça, c'est perso. Au moment de servir, j'ai rajouté un peu de sucre glace (le look que diable !)... et ça a fait fureur.

Paris_Brest